lundi 19 février 2018

Ne rien oublier

Dans sa maison ancienne de Port Mathurin
Benjamin – que tout le monde ici appelle Ben- 
est volontaire
volontaire pour se replonger dans l’histoire. 
Il est comme ça, Ben 
Quand je l'ai rencontré à soixante quinze ans
le musicien ne rechignait pas à se faire déranger. 
Sa maison créole de bois blanche aux volets bleus alpague le regard 
dans la petite capitale tranquille de l’île Rodrigues
le grand jardin est clos de haies
mais le portail est ouvert. 
Il faut traverser l’herbe rase et  franchir la varangue ombreuse
à l’intérieur, un parquet de bois sombre
des murs peints en rose
et Ben
en bermuda et chemise à carreau
le livre qu’il vient de publier sur son île devant lui. 
Sur la couverture, son portrait, à l’accordéon.
Ben est parti aujourd'hui
on l'écoute encore
dans "Instantanés du monde à Port Mathurin" (cliquez ici pour l'entendre, lui et son acocrdéon)
Illustration : Thierry Permal

vendredi 16 février 2018

Entrez voir

Arzoo était bien contente qu'on passe par là
car du coup
les portes se sont entrebâillées
pour nous.
Une aubaine
pour la curieuse
en architecture 
qu'elle est.
Ces maisons Bohras
de la ville de Sidhpur
ne sont pas souvent ouvertes.
Juste
parce que 
personne 
ne vit là
ou presque.
Qu'on demande gentiment
et l'on vous montre
ce qu'il y a dedans.
Ecoutez Arzoo se pâmer
devant ces merveilles
dans "Instantanés du monde à Mandibazar" (cliquez ici pour entendre l'émission)
et puis,
après,
on vous fera entendre
les vies incroyables
des Bohras
dans leurs maisons
de conte de fée.
Plus tard...
à suivre!
Photographie©Anne Bonneau

jeudi 15 février 2018

De l'autre côté du mur

C'est bizarre
j'ai pas pris de photo
de ce qui se trouvait
de l'autre côté
de ce mur.
Rien en vérité.
Enfin
une plaine encombrée d'épineux
agrippant des ordures
rien.
Peut-être rien.
Peut-être tout.
Derrière ce petit marché parfumé
coulait
la Sarasvati.
Le fleuve mythique
sacré
Indien
la petite soeur du Gange et de la Yamuna.
Un lit désert.
Désert, peut-être
car on s'interroge encore ici
la Sarasvati ne coule-t-elle pas 
invisible
souterraine?
Les hindous le croient
les scientifiques la cherchent.
Ecoutez son absence
et tout ce qu'on dit d'elle
du coup
dans "Instantanés du monde à Mandibazar" (cliquez ici pour entendre l'émission)
Photographie©Anne Bonneau