jeudi 2 juillet 2020

Partir, revenir, rester


Il était parti Tefa
il l'avait quittée
sa vallée
et voilà
il est revenu
attiré
par le mode de vie
par le calme
et la beauté insolente
de sa vallée natale.
Ici coule une rivière
si claire
que d'un coup d'oeil (myope, le mien)
on voit tout de suite
les chevrettes
les poissons 
les anguilles
et autres bestioles
à croquer.
Tefa bosse dur
et embrasse l'horizon
"ça, c'est un garde manger vivant! Alors, partir ailleurs, non merci!"
Pour ne rien vous cacher
moi aussi
je suis tombée en amour
de sa vallée
Photographie©Anne Bonneau

mercredi 1 juillet 2020

L'essentiel


Elle vient de Moorea
Elaïda.
Moorea
c'est un peu
la petite soeur de Bora Bora
vous voyez?
Une île de carte postale, quoi.
Alors évidemment
Elaïda
elle n'était pas franchement habituée
à casser des cocos
au fond des vallées
des cocos, je veux dire, des noix de coco, hein!
Aujourd'hui il faut la voir
manier la hache et le sabre
et rire
entre les fumées âcres des bourres de coco
et les plaisanteries de Tefa, son mari.
Le coprah, ça l'enrichit
en quelque sorte.
Tefa réplique
met des bémols
et des accents
dans leur conversation.
Elaïda est loin
de son enfance
et du monde
"Tu as tout ici! Et si tu n'as pas de lait pour mettre dans ton café, tu vas pas faire deux heures de route : tu casses une noix et tu fais du lait de coco!"
à savourer
dans la cocoteraie
Photographie©Anne Bonneau

mardi 30 juin 2020

Quatre jambes et quatre roues


C'est Elaïda qui conduit le 4X4
sur des chemins improbables
pour aller dans la cocoteraie
sans ciller
et même en riant.
C'est son cheval qui rigole
grâce à ma présence ici
on prend la voiture
et pas son dos
pour aller chercher les sacs de coprah.
Bon, c'est pas exactement ça
" Avec la voiture, on balance les sacs dedans et c'est fini plus rapidement!" dit Tefa.
Plus rapidement 
plus rapidement pour quoi faire?
Aller à la chasse
à la pêche
si le temps le permet.
S'il ne fait pas beau
les quatre roues de la voitures ne passent pas
et c'est le cheval qu'on selle
pour rapporter les sacs de coprah.
Ecoutez les nuances
et subtilités
de la terre
du ciel 
et du temps
dans la vallée
Photographie©Anne Bonneau