vendredi 20 avril 2018

Le sens de l'intime

Qui invitez-vous chez vous?
Dans quelles pièces faites-vous entrer
les visiteurs?
Quel est votre espace le plus intime?
Ce sont des questions qui se posent
dans les rues
en Inde.
Là où vivent parfois des familles entières
certes
mais aussi
dans les constructions transitionnelles
des maisons tamoules
de Pondichéry
-enfin, ce qu'il en reste!-
il en reste encore
et même des vrais gens
vivant dedans
et
dehors...
La part de public
la part de privé
et la sacro-sainte intimité
il est question de tout ça
dans ce petit espace de 20 minutes
qu'est un Instantané du monde!
Ecoutez celui-ci
à Pondichéry!
Photographie © Anne Bonneau

jeudi 19 avril 2018

Etat des lieux

Un état des lieux.
C'est ce qu'a fait l'ONG Intach
à Pondichéry
aux premières années de sa présence ici.
Et au fil des ans
les architectes ont assisté
médusés
révoltés
dégoûtes
à la disparition
lente ou expresse
du patrimoine architectural de la ville.
Oh bien sûr, les fleurons sont encore là
rénovés de frais
 au coude à coude
avec des petits nouveaux bâtiments
qu'on-dirait-des-vieux.
Bon.
Entrez dans l'univers impitoyable
de la beauté
de l'harmonie
du savoir-vivre
en péril
dans "Instantanés du monde à Pondichéry"
Photographie © Anne Bonneau

mercredi 18 avril 2018

Rendre à César

On dit on dit
que ce sont les Français
qui ont donné à Pondichéry
cet air si exotique
pour n'importe quel touriste Indien de passage
dans une ville qui vit de plus en plus
grâce aux touristes
surtout
Indiens.
Cet air exotique?
Entendez, ce damier de rues
qui n'a rien des entrelacs
que l'on connait
dans les villes indiennes.
Un plan en carré
hérité en vérité
c'est Ajit Kujalgi qui le dit
des prédécesseurs des colons français.
Embarquez chez Ajit
architecte urbaniste de son état
et faites fi
des idées reçues!
"Instantanés du monde à Pondichéry" rectifie!
Photographie © Anne Bonneau